Pour Alexandre

Aleksander Czarnecki, Paris 2009

Je m'appelle Aleksander Czarnecki, j'ai 24 ans. Je touche aux courbes de l'espace-temps à l'aide des sons. Pour l'instant ce que je fais n'a aucune importance car déjà demain je toucherai à la vérité même.

 

Demain, je mourrai.

 

Je ferai un premier pas vers l'avenir et je ne serai plus. Je m'éloignerai en direction de mon infini bienaimé. Les médecins ne sauront dire pourquoi j'y serais allé.

 

Mais ni toi ni moi ne savons encore rien de tout cela, car nous ne sommes seulement qu'aujourd'hui et alors tu ne sais pas ce que cela signifie que je ne serai plus jamais. Tu apprendras demain et après tu ne ressentiras que le manque et tu te déchireras toi-même là où tout le monde est et où il n'y a personne. Et tu attendras ton propre pas vers l'avenir. Mais peu importe puisque c'est moi le magicien et non pas toi.

 

Tu n'apprendras cependant jamais si demain j'avais peur ou pas, si j'étais seul ou alors ils sont venus à ma rencontre. Tu ne seras pas auprès de moi à cet instant et cela non plus, tu ne le sais pas car nous sommes bien aujourd'hui. 

 

Et moi, je pensais: "C'est dommage que tu ne sois pas là". Tu ne sauras donc pas si je me suis étouffé ou alors mon coeur a éclaté. Dans le cercueil tu verras une blessure sur mon front, mes dents cassées et les doigts tordus mais il se veut que je n'avais peut-être pas mal, ils m'ont donné de la morphine, probablement ils tentaient de me sauver.

 

Mais ni toi ni moi ne savons rien de tout cela, car nous sommes encore aujourd'hui.

 

Et je ne suis plus. Ou alors je suis mais tu ne sais pas où, ou alors tu ne me vois pas mais tu sens que je suis. Ou alors tu sais ou tu as l'impression de savoir. Car qu'est-ce que tu peux bien savoir de mon grand bleu? Parce que je vois le bleu partout, je plane dans le bleu. Le grand bleu, le bleu, le bleu seulement.

 

Je m'appelle Aleksander Czarnecki, j'ai 24 ans et je mourrai demain.

 

Ceci est mon histoire.

 

Cherche-moi maintenant parmi de vieux arbres, dans le vol du bourdon, dans l'odeur des fleurs , dans le langage des pierres.

 

Je serai mite, moustique, oiseau.

 

Souviens-toi de moi.

 

(sur les motifs des textes d'Alexandre, écrit par Jozef Kapustka, traduit du polonais par Barbara Kopec, 2018 )

 

Aleksander Czarnecki (1993-2018), mathématicien, pianiste-compositeur, philosophe, poète.

 

//aleksander.czarnecki.im.uj.edu.pl/